Fraternité Blanche Universelle

Frat universelleLes données qui suivent ont été compilées par le CLIMS en collaboration avec le mouvement Fraternité Blanche Universelle . Elles ont été approuvées par les deux entités avant publication.

Autres fiches :
•  Sukyo Mahikari
•  Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours
•  Eglise de l'Unification
•  Eglise de Scientologie
 

Données générales

1. Fondateur et origine

La Fraternité Blanche* Universelle a été fondée en 1900, en Bulgarie, par Peter Deunov (1864-1944). Fils d’un pope orthodoxe, il étudie la musique, la théologie et la médecine et séjourne plusieurs années aux USA. En 1895, de retour en Bulgarie, il approfondit l’inspiration ésotérique et donne ses premières conférences publiques en 1900. Avec ses disciples, il organise des congrès qui attirent des milliers de personnes : mais, dès la fin de la Seconde Guerre mondiale, son mouvement est interdit par le régime communiste. De nos jours, Peter Deunov est reconnu comme un héros national, son enseignement et sa musique font partie de l’héritage culturel de la Bulgarie.
En 1937, pressentant un nouveau conflit mondial, Peter Deunov envoie en France un de ses disciples, Omraam Mikhaël Aïvanhov (1900-1986), avec la mission de poursuivre son travail. Bravant des difficultés en tout genre, Omraam Mikhaël Aïvanhov donne des conférences dans les pays d’Europe occidentale et en Amérique du Nord.
* Note: La couleur "Blanche" fait ne fait référence ni à une couleur de peau ni à une origine ethnique mais à la lumière blanche, symbole de pureté, synthèse de toutes les couleurs et de toutes les vertus de l’âme.

2. Textes de référence

Omraam Mikhaël Aïvanhov a donné un enseignement oral. De 1938 à 1986, il a donné plus de 5000 conférences, d’abord sténographiées, puis enregistrées à partir de 1958 et filmées en vidéo à partir de 1979. Ces conférences ont été transcrites puis éditées et diffusées en une centaine d’ouvrages par la société d’édition Prosveta, ouvrages traduits progressivement dans plus de 40 langues. Ces conférences et ouvrages sont les textes de référence, sans pour autant exclure les textes sacrés des grandes religions, ainsi que les textes de sagesse des traditions ésotérique, kabbalistique et initiatique.
L’enseignement de la Fraternité Blanche Universelle offre un grand nombre d’explications, de méthodes et d’exercices avec des conseils pour une vie équilibrée (Voir les ouvrages La nouvelle terre et Règles d’or pour la vie quotidienne). Face à l’universalité de l’enseignement et à l’abondance des méthodes proposées, chacun choisit selon ce qu’il ressent et selon les conditions et les événements qu’il rencontre dans le courant de sa vie.

3. Branches et courants

Originaire de Bulgarie, le courant y a engendré des groupes divers encore en activité, dont certains sont indépendants. Pour étudier et appliquer cet enseignement, les disciples ont créé des associations. Toutes les associations sont nationales, reconnues par l’Association française. Etablies dans plus de 30 pays, elles sont enregistrées selon la législation propre à chaque Etat. L’association suisse est une association culturelle et spirituelle sans but lucratif, organisée selon les articles du Code civil suisse.

4. Convictions fondamentales

Dans son enseignement, Omraam Mikhaël Aïvanhov explique les grandes lois de la vie en y apportant de nombreuses méthodes d’application. Chacun est libre de développer les aspects de cet enseignement qui l’interpellent le plus et d’employer les méthodes qui lui correspondent. Mentionnons-en quelques éléments :
 La nature divine de l’homme (voir dans la Collection Synopsis : "Vous êtes des Dieux"). L’homme est par son esprit à l’image de Dieu, comme dans le plan physique le microcosme est à l’image du macrocosme, la Nature. De même que l’esprit de Dieu anime l’univers, l’esprit de l’homme anime son corps, le microcosme.
 Par son travail intérieur et spirituel, l’être humain peut créer son avenir et a toutes les possibilités pour devenir maître de sa destinée (voir dans la Collection Izvor : L'homme à la conquête de sa destinée).
 La réincarnation. Avec la possibilité de revenir sur terre, la justice divine nous permet de corriger nos erreurs et, en retrouvant une attitude d'amour, d’apprendre, de nous perfectionner et de nous rapprocher de notre Créateur.
 La conviction que la paix entre les humains sur toute la terre est possible et indispensable. La plupart des problèmes de la société actuelle ne pourront être résolus que lorsqu’un idéal de fraternité deviendra le premier objectif de l’humanité. L’idée d'une "fraternité universelle" concerne tous les êtres humains, sans exception. S’ils parviennent enfin à se considérer unis par des liens fraternels, s’ils retrouvent et rétablissent leur dimension et leur origine spirituelle, alors une fraternité universelle est possible où tous, sans distinction d’origine, de rang social, de croyances, peuvent vivre en harmonie à la fois avec eux-mêmes, avec les autres et avec la nature.

5. Préceptes de conduite

Le Maître Omraam Mikhaël Aïvanhov replace l’étude de la nature humaine dans son environnement, à l’échelle individuelle, familiale, sociale, planétaire : "Ce que je souhaite par cet enseignement, c’est vous donner des notions sur l’existence, sur vous-mêmes, comment vous êtes construits, quelles relations vous avez avec l’univers tout entier et quels échanges vous devez faire avec les autres et avec la vie universelle." Il présente le soleil, centre de notre système solaire et à l’origine de toute forme de vie sur notre planète, comme symbole d’une nouvelle culture, comme point de convergence entre les êtres humains qui aspirent à vivre dans l’harmonie et dans la paix. Aider l’être humain à retrouver sa dimension spirituelle (qu’il appelle sa nature supérieure ou divine), à se perfectionner, se renforcer et s’épanouir au cœur du monde où il se trouve, voilà un des objectifs. Il précise : "Je me suis surtout efforcé d’éclairer un sujet : les deux natures de l’être humain, sa nature supérieure et sa nature inférieure, car c’est la clé qui permet de résoudre tous les problèmes." Dans la philosophie d’Omraam Mikhaël Aïvanhov, le travail intérieur, individuel, s’ouvre sur une perspective plus vaste encore : il permet d’acquérir la conscience que nous sommes citoyens du cosmos, membres de la grande famille humaine, la fraternité universelle, fils et filles et d’un même Créateur, appelés à la réalisation d’un monde nouveau où tous vivront en frères.

6. Prière et pratiques cultuelles

Les activités de la Fraternité Blanche Universelle consistent principalement à écouter des conférences, méditer et prier dans le silence, pratiquer l’art choral, développer des activités artistiques, artisanales et partager les tâches nécessaires lorsque des congrès sont organisés.
Les ouvrages d’Omraam Mikhaël Aïvanhov contiennent aussi des exercices et des prières qui sont laissés à la pratique individuelle des membres. Des exercices de respiration, de gymnastique se font chaque jour. Au printemps et en été, quand le temps le permet, réflexion, méditation et prières se vivent en silence, dehors, lors des moments privilégiés du lever de soleil. Une danse collective, la Paneurythmie, est exécutée en plein air. Lorsqu’ils sont pris collectivement et en silence, les repas sont vécus comme un yoga (voir dans la Collection Izvor : Le yoga de la nutrition).

7. Principales fêtes

Pour Omraam Mikhaël Aïvanhov, tous les jours et tous les actes de notre vie sont sacrés et doivent être sanctifié. Les quatre fêtes cardinales de l’année liturgique chrétienne, Noël (hiver), Pâques (printemps), Saint-Jean (été) et Saint-Michel (automne), ainsi que le Wessak, sont les fêtes principales. D’autres fêtes s’ajoutent, à caractère plus convivial, ou plus recueilli durant les congrès et certains week-ends.

8. Rites - Sacrements

Ce n’est pas parce que Peter Deunov et Omraam Mikhaël Aïvanhov parlent d’école et de science initiatiques qu’on doit s’attendre à être "initié" au sens habituel du terme. La véritable initiation n’est pas liée à une cérémonie plus ou moins pittoresque, mais représente l’aboutissement d’un long processus de travail intérieur. La véritable initiation se déroule dans la vie quotidienne avec les épreuves qu’on y rencontre. C’est au disciple, aidé par l’enseignement, de savoir les déchiffrer, d’en comprendre le sens et d’en tirer profit. Aucun rite n’accompagne les rencontres fraternelles et aucun "grade" n’établit de hiérarchie dans la collectivité. Omraam Mikhaël Aïvanhov n’a pas institué de sacrements dans la Fraternité Blanche Universelle, mais a orienté ses disciples vers une compréhension plus profonde du sacré qui en intensifie le sens

9. Prescriptions et interdits

Les centres fraternels mettent en pratique certaines méthodes que les membres et les auditeurs respectent. Ceux qui prennent part aux activités dans les associations participent à l’ambiance et au silence des lieux. Ils s’abstiennent de fumer, acceptent le végétarisme et s’interdisent les drogues. Il est demandé d’avoir une vie équilibrée et d’éviter toute excentricité. Les questions relatives à la vie privée et spirituelle propre à chacun restent personnelles et personne n’a de comptes à rendre.

10. Organisation, structures et fonctions

L’association suisse de la Fraternité Blanche Universelle est gérée par un comité de 12 membres, désigné par l’Assemblée générale, autorité suprême de l’association. Les associations juridiquement constituées dans d’autres pays ont été créées, dans la mesure du possible, suivant une forme démocratique identique.

11. Attitude face aux autres religions

Les membres qui suivent l’enseignement proviennent en grande majorité des Eglises chrétiennes, mais certains d’entre eux sont musulmans, juifs, soufis, hindous, sikhs, bouddhistes, etc. Les membres de la Fraternité Blanche Universelle sont libres de poursuivre un engagement religieux dans la confession de leur choix. L’enseignement de la Fraternité Blanche Universelle permet à chacun d’approfondir les vérités de sa propre foi, de mieux comprendre les symboles par lesquels elle se traduit.

12. Attitude face à l'Etat et à la société

Socialement, les membres de la Fraternité font leur possible pour s’assumer pleinement afin de ne pas être à la charge de l’Etat ou de la Fraternité. Progrès techniques et médicaux sont appréciés dans la mesure où, mis au service de l’humanité, ils ont pour but d’offrir de meilleures conditions et de libérer du temps pour la vie spirituelle, ainsi que de rapprocher les peuples et les cultures pour un dialogue plus riche.
Politiquement, la Fraternité Blanche Universelle ne donne aucune consigne. Chaque membre remplit ses devoirs civiques selon ses convictions, à la place qu’il a choisie. Le point de vue de l’universalité développé dans la Fraternité invite à considérer chaque Etat, chaque nation, chaque peuple, chaque individu comme membres d’une grande famille qui participent chacun au bien de l’ensemble et méritent un égal respect.

Données pratiques

13. Statistiques

On estime qu’ensemble, les associations nationales totalisent quelques milliers de membres dans le monde (aucun recensement n'est effectué). En Suisse, on compte environ 300 membres et 150 auditeurs participant régulièrement aux activités, appartenant à toutes les catégories sociales, professionnelles, politiques, religieuses, etc. Ces chiffres ne tiennent cependant pas compte des lecteurs d'ouvrages – traduits en plus de 40 langues – vendus à plusieurs centaines de milliers d'exemplaires chaque année dans les librairies des cinq continents, et qui sont aussi accessibles dans plus de 12'000 bibliothèques de pays défavorisés.

14. Adresses

Centre national de l’association suisse:
Fraternité Blanche Universelle
Vidélinata, Chemin de la Céramone
CH-1808 Les Monts-de-Corsier (Suisse)
Tél.: (+41) (0)21-925.40.80
Fax: (+41) (0)21-925.40.81
e-mail: secretariat@videlinata.ch
 
Association française, secrétariat général:
Fraternité Blanche Universelle
2, rue du Belvédère de la Ronce
F-92310 Sèvres (France)
Tél.: (+33) (0)1.45.34.08.85
Fax: (+33) (0)1.46.23.09.26
e-mail: fbu@fbu.org

15. Sites Internet

http://www.videlinata.ch - Association “Fraternité Blanche Universelle” (Suisse)
http://www.prosveta.ch - Editions Prosveta - Suisse (Société coopérative)
http://www.fbu.org - Association “Fraternité Blanche Universelle” (France)
http://www.aivanhov.ch - Liens internationaux

16. Publications du mouvement

Une partie importante de l’enseignement est publiée par les Editions Prosveta. Les divers ouvrages (livres, brochures, CD audio, cassettes audio et vidéo, DVD) sont en vente dans les librairies et certains d’entre eux peuvent être consultés dans des bibliothèques publiques.

17. Publications sur le mouvement

Les nouvelles voies spirituelles - Enquête sur la religiosité parallèle en Suisse,
(Programme national de recherche 21 - Pluralisme culturel et identité nationale)
par MAYER Jean-François
Editions L’Age d’Homme
 
Religionsführer Zürich
370 Kirchen, religiös/spitituelle Gruppierungen, Zentren und weltanschauliche Bewegungen der Stadt Zürich
par Claude-Alain Humbert
Orell Füssli Verlag

[ cliquez ici pour revenir au haut de la page ]

copyrights © 2012 par le CLIMS. Reproduction autorisée en citant la source (site clims.ch)

CLIMS • Centre de Liaison et d'Information concernant les Mouvements Spirituels • Derrière la Roche 49 • CH-1637 Charmey